Bienfaiteur national Eduardo Seferian décédé

Le jeudi 19 février décédé le bienfaiteur national et ancien président du Centre Arménien de l’Argentine, Eduardo Seferian.

Lundi, une foule était présente à la cathédrale Saint Grégoire l’Illuminateur dans un cérémonie de corps présente présidée par l’archevêque Kissag Mouradian, Primat de l’Église Apostolique Arménienne en Argentine et au Chili, et également sa paire de l’Uruguay Archevêque Hagop Kelendjian.IMG_4973[1] (1)

Pendant de la cérémonie, où étaient présents l’ambassadeur de la République d’Arménie, Alexan Harutiunian, le consul Esther Mkrtoumian, et des représentants d’organisations arméniennes; des condoléances envoyées par le Président de la République d’Arménie, Serge Sarkissian, Sa Sainteté Karekin II, Catholicos de Tous les Arméniens, Sa Sainteté Aram I, Catholicos de l’Eglise Apostolique Arménienne de Cilicie, et le ministre Affaires Internationals de l’Arménie, Edouard Nalbandian,ont été lus.

Ils parlaient mots rappelant le bienfaiteur, ses proches Mateo Vartparonian et Sofi Escalante; le Président du Centre Arménien de l’Argentine, Dr Alberto Djeredjian, et Mario Nalpatian, du Conseil National Arménien.

Plus tard, ses restes ont été transférés au Cimetière Británique de Buenos Aires.

IMG_4965[1]Allocution prononcée par le Dr Alberto Djeredjian, président du Centre Arménien de l’Argentine, lors de la cérémonie:

Un article de journal, après avoir entendu les nouvelles de la mort de Eduardo Seferian, disait: « Don Eduardo Seferian était un travailleur, un entrepreneur, un leader, un rêveur qui a partagé avec ses pairs toutes leurs préoccupations et il avait toujour un temps pour toutes les activités  que avaient bessoin de leur soutien. « 

Nous avons lu et entendu beaucup de concepts élogieux  depuis que nous avons appris de sa mort, mais je voulais parler de le précédent parce-que défine éloquentement sa personnalité et surtout pour être un texte publié dans une revue prestigieuse de Corrientes, province dans laquelle il a développé une grande partie de son travail.

L’intérêt et l’engagement de Eduardo Seferian pour des causes nobles et des initiatives constructives pour les structures communautaires, ont transformé lui en une personnalité importante de la réalité du pays.

Il a subi avec sa famille, comme beaucoup d’autres de la communauté arménienne en Roumanie après la guerre, confiscations des Etats Balkanics. Cette déterminé leur émigration a l´Amérique du Sud au milieu du siècle dernier et son établissement définitif en Argentine, où dans la province de Corrientes a fondé une entreprise modèle, qui a contribué à l’essor économique du Nord de l’Argentine.

L’engagement de la famille et surtout de Eduardo Seferian dans la vie de la communauté arménienne de l´Argentine a marqué une époque de développement sans précédent, grâce à laquelle la communauté a émergé comme une force active dans la société Argentine avec un sens élevé de l’intégration .

Eduardo Seferian était un profonde cultor et défenseur des idées de liberté et de démocratie, et a participé activement à toutes les initiatives pour la cristallisation de ces valeurs en Argentine et l’Arménie.

Il a eté un partisan enthousiaste de la rédemption de la nation pendant l’indépendance de la République d’Arménie et la lutte pour la libération nationale du Karabagh.

Ses services de nombreuses années comme président du Conseil d’Administration de notre institution, le Centre Arménien, siège de l’Archevêche de l’Eglise Arménienne et de cette Cathédrale lui mis en évidence comme facteur de liaison, qui mérite respect et considération pour tous les secteurs. Sa tâche pendant l´aide que notre communauté offert lorsque en 1988, un terrible tremblement de terre a frappé l’Arménie, a eté fondamental.

Il a méritent les condécorations du Saint-Siège d’Etchmiadzine et le Catholicossat de la Grande Maison de Cilicie. A été attribué également pour la République d’Arménie, qui sera toujours reconnaissante à sa mémoire par le geste du don de l’immeuble de l’ambassade en Buenos Aires, réalisée avec sa sœur Adrienne Seferian Vartparonian, a la mémoire de ses parents.

Son rôle comme membre fondateur du Conseil d’Administration du Fonds National Arménien et son engagement à ses objectifs, ont défini les dernières années de sa vie, consacrée à l’unité, la solidarité et la communion fraternelle de tout l´arménité.

Son travail a été si important dans tous les domaines, éducation, institutionnelle, entreprise, assistance sociale, sport et bien d’autres, il est impossible de les citer tous en détail. Je ne veux pas oublier de son implication dans la fondation de Deportivo Mandiyú, club qui se est installé dans l’élite du football argentin. Je insiste principalement leur préoccupation pour l’éducation des enfants et des jeunes. Sa participation à des projets d’éducation a été une constante tout au long de sa carrière. Je étais l’un des bénéficiaires de son travail. Comme dans mon cas, des milliers ont pu terminer leurs études dans les écoles de la communauté arménienne du pays. Et de ces milliers, beaucoup ont assumé des tâches de responsabilité dans la gestion de nos institutions.

L´article de journal qui j´ai mentionne d’abord, aussi dit: « Don Eduardo toujours aidait, dans un silence absolu, a l’image et à la ressemblance de son père Ardashes, dont le nom a été immortalisé dans une école de Corrientes, capital ». Et comme synthèse, terminé disant : »Le nom de Eduardo Seferian fait simplement partie de Corrientes ». Je voudrais terminer en disant « Eduardo Seferian fait simplement partie de Corrientes, de l´Argentine et de l´arménité».

Dans cet adieu de notre cher ami, malgré les reconnaissances justes et importants reçus dans sa vie, nous avons le sentiment de ne pas avoir suffisamment exprimé notre appréciation pour son travail. Peut-être que nous pouvons régler cette dette chaque jour suivant son exemple.

Notre plus profond respect et douleur. Nous honorons sa vie, son travail et son héritage de la grandeur.IMG_4967[1]

IMG_4979[1]

Compartir